Palmares Magazine
CRITIQUES : Interlude   |    CONFERENCES DE PRESSE : Interlude   |    SUR LE VIF : Interlude   |    TROPHEES : Patience !   |    AGENDA : Interlude   |    INTERVIEWS : Interlude   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #01   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #02   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Où trouver Palmarès magazine...   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en France   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en Belgique   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en Italie   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine au Maroc   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #03   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine au Canada   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #04   |    TROPHEES : Le palmarès du 64ème Festival de Cannes   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #05   |    TROPHEES : Isabelle Huppert   |    TROPHEES : Harrison Ford   |    TROPHEES : Le palmarès complet du Festival del film de Locarno 2011   |    A L AFFICHE : La Guerre est déclarée   |    CRITIQUES : Carnage   |    CONFERENCES DE PRESSE : A Dangerous Method   |    CRITIQUES : A Dangerous Method   |    CONFERENCES DE PRESSE : Shame   |    TROPHEES : tiff 2011 : le palmarès complet   |    TROPHEES : 68ème Mostra : le palmarès complet   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Le Festival de cinéma européen des Arcs   |    CRITIQUES : Une vie meilleure   |    CRITIQUES : Extraterrestre    |    TROPHEES : Festival de cinéma européen des Arcs 2011 : Le palmarès complet    |    CRITIQUES : Bullhead   |    CRITIQUES : Gypsy   |    CRITIQUES : Death of a superhero   |    CRITIQUES : Lena   |    A L AFFICHE : Louise Wimmer   |    A L AFFICHE : Une vie meilleure   |    A L AFFICHE : Café de Flore   |    INTERVIEWS : Jean-Marc Vallée   |    TRIBUNES : La Quinzaine des Réalisateurs 2012   |    CONFERENCES DE PRESSE : Billy Bob Thornton   |    TROPHEES : Berlinale 2012, le palmarès complet   |    A L AFFICHE : Bullhead   |    TRIBUNES : Cannes 2012, la sélection officielle   |    TRIBUNES : Cannes 2012, le mot du Président   |    A L AFFICHE : Avé   |    TRIBUNES : La Semaine de la Critique 2012   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2012, les films de dernière minute   |    AGENDA : FCCF 2012   |    TRIBUNES : Coopération franco-chinoise   |    TRIBUNES : Made in China, II   |    CRITIQUES : Moonrise Kingdom   |    SUR LE VIF : Tapis rouge : soirée d'ouverture   |    TROPHEES : Le Carrosse d’Or   |    CRITIQUES : Après la bataille   |    SUR LE VIF : Quinzaine des Réalisateurs, soirée d'ouverture   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Conflit d’intérêts ?   |    TRIBUNES : Rencontres franco-chinoises   |    SUR LE VIF : "De rouille et d'os", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Après la bataille", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Beyond the Hills   |    CRITIQUES : Paradis : amour   |    SUR LE VIF : "Broken", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Madagascar 3", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Paradis : amour", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Reality", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "The Paperboy", le tapis rouge   |    CRITIQUES : The We and the I   |    SUR LE VIF : "Beyond the Hills, le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Lawless" (Des hommes sans loi), le tapis rouge   |    CRITIQUES : Les Invisibles   |    SUR LE VIF : "Dario Argento's Dracula", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Hors les murs   |    TRIBUNES : Une journée particulière   |    SUR LE VIF : "Amour", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : The Hunt", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "In Another Country", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Vous n'avez encore rien vu", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Like Someone in Love", le tapis rouge   |    CRITIQUES : A perdre la raison   |    SUR LE VIF : "A perdre la raison", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Killing Them Softly", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "The Angels' Share", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Killing Them Softly   |    TROPHEES : Le palmarès officiel   |    SUR LE VIF : "Post Tenebras Lux", le tapis roupe   |    TROPHEES : Le palmarès de la Quinzaine   |    TROPHEES : Le palmarès de la Semaine   |    TROPHEES : Cannes 2012, les autres prix   |    SUR LE VIF : "Cosmopolis", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Dans la brume", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Hemingway & Gellhorn", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "L'Ivresse de l'argent", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Mud", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : La cérémonie de clôture, tapis rouge !   |    INTERVIEWS : Téléfilm Canada   |    INTERVIEWS : Philippe Falardeau (1/2)    |    CRITIQUES : Monsieur Lazhar   |    INTERVIEWS : Olivier Père, l'homme de Locarno   |    INTERVIEWS : Philippe Falardeau (2/2)   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Gebo vs. Aftershock   |    CRITIQUES : Argo   |    CRITIQUES : Caught In The Web   |    CRITIQUES : Rebelle   |    INTERVIEWS : Kim Nguyen   |    TROPHEES : Prix Louis-Delluc 2012   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Sélection officielle   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Quinzaine des Réalisateurs   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Semaine de la Critique   |    CRITIQUES : The Great Gatsby   |    TRIBUNES : Conversation avec Jane Campion   |    CRITIQUES : The Bling Ring   |    CRITIQUES : Miele   |    CRITIQUES : Fruitvale Station   |    INTERVIEWS : Ryan Coogler, la révélation Sundance   |    SUR LE VIF : Happy Birthday Thomas!   |    TROPHEES : Le Prix Média 2013 à Thomas Vinterberg   |    CRITIQUES : Les Garçons et Guillaume, à table !   |    INTERVIEWS : Guillaume Gallienne, le Q&A   |    CRITIQUES : Only God Forgives   |    TRIBUNES : MEDIA Audience strategy   |    CRITIQUES : La Vénus à la fourrure   |    CRITIQUES : Nebraska   |    CRITIQUES : La Dernière fois que j'ai vu Macao   |    INTERVIEWS : Cameron Bailey   |    CRITIQUES : Grace de Monaco   |    CONFERENCES DE PRESSE : Jane Campion et ses jurés   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Quinzaine des Réalisateurs 2014, la sélection   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Semaine de la Critique 2014, la sélection   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Festival de Cannes 2014, la sélection   |    TRIBUNES : tiff industry meetings: Du Contrat Social   |    TRIBUNES : L’image du cinéma français dans le monde   |    CRITIQUES : Captives   |    CRITIQUES : Bande de filles   |    EDITO : #bonneconduite   |    SUR LE VIF : Le Carrosse d'Or à Alain Resnais   |    TRIBUNES : Saint Laurent Turner   |    CRITIQUES : Lost River   |    TROPHEES : Cannes 2014, le palmarès officiel   |    TROPHEES : Cannes 2014, le palmarès des sections parallèles   |    CRITIQUES : 12 Years A Slave   |    CRITIQUES : Gravity   |    CRITIQUES : Prisoners   |    TROPHEES : Prix Henri Langlois, 10ème anniversaire   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, La Sélection officielle   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, la Quinzaine des Réalisateurs   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, La Semaine de la critique   |    CRITIQUES : La Tête haute   |    CRITIQUES : Sleeping Giant   |    CRITIQUES : The Lobster   |    CRITIQUES : A Perfect Day   |    CRITIQUES : Inside Out Vice-Versa   |    CRITIQUES : Sicario   |    TRIBUNES : La France va mal   |    TROPHEES : Cannes 2015, le palmarès officiel   |    TROPHEES : Cannes 2015, les autres Prix   |    TRIBUNES : Le cinéma "Trademark"   |    CRITIQUES : L'Assemblée   |    CRITIQUES : Juste la fin du monde   |    CRITIQUES : Barbara   |    TRIBUNES : Okja, ou le cinéma selon Netflix   |    CRITIQUES : 120 Battements par minute   |    TRIBUNES : Promouvoir la francophonie   |    CRITIQUES : The Florida Project   |    A L AFFICHE : Cannes, 71ème Festival international du film   |   
Tribunes

Consulter la table "Tribunes"


Chercher dans la table "Tribunes"




Cannes 2011   -   09-05-2011

Notre calendrier suggestif   

Cannes, le plus grand festival du Monde. Difficile de tout voir. Jour après jour, une suggestion pour tenter de ne pas manquer... l’essentiel ?

Une centaine de films projetés, quatre sections parallèles et quelques séances spéciales en sus. Et si, chaque jour, malgré tout, il ne fallait en garder qu’un...


Mercredi 11 mai


Minuit à Paris, de Woody Allen (Sélection officielle, hors compétition).
Le film étant le seul projeté le premier jour du Festival, le choix est aisé. Mais l’envie de découvrir l’escapade parisienne du plus new-yorkais des cinéastes n’en demeure pas moins grande. Avant d’entrer dans la salle, il serait intéressant de revoir (l’hilarant) Serial Noceurs de David Dobkin (2005) dans lequel Owen Wilson dérobait Rachel McAdams à quelques jours de ses noces. Aujourd’hui, chez Woody, les deux comédiens jouent les futurs mariés, et c’est Owen qui aurait des envies d’ailleurs...


Jeudi 12 mai


We Need to Talk About Kevin, de Lynne Ramsay (Sélection officielle, en compétition).
C’est un retour attendu : douze ans après Ratcatcher (Un Certain Regard), neuf ans après Le voyage de Morvern Callar (Quinzaine des réalisateurs), Lynne Ramsay fait ses premiers pas en Compétition. Comme dans ses deux beaux films en apesanteur, la mort rôde autour des personnages. Avec son ado criminel, la culpabilité rongeante et ses frêles espoirs, la trame de sa nouvelle oeuvre semble tout particulièrement faire écho à Ratcatcher. Dans We need to talk about Kevin, aux côtés de Tilda Swinton et de John C. Reilly, le jeune Ezra Miller endosse un rôle dans la continuité de celui qu’il tenait dans Afterschool d’Antonio Campos (Un Certain Regard, 2008). Jonny Greenwood, membre de Radiohead et compositeur des B.O de There Will Be Blood et de La ballade de l’impossible, a signé les musiques du film. Beaucoup d’atouts.


Vendredi 13 mai


 

The Other Side of Sleep, de Rebecca Daly (Quinzaine des réalisateurs)
Un premier long venu d’Irlande et développé dans le cadre de la Cinéfondation. Le lecture du synopsis de The Other Side of Sleep explicite une première filiation avec Hum, court-métrage réalisé par Rebecca Daly en 2010. Il s’agissait déjà d’un portrait de femme oscillant entre rêves et réalité, aux tics de mise en scène malheureusement peu subtils (regard-caméra, désynchronisation du son et de l’image, etc.). S’il faut se remémorer ses courts passés, Joyriders (2006), petite histoire faite de sentiments retenus et de tendres miracles, est celui qui laisse présager le plus grand bien pour son passage à l’étape supérieure.


Samedi 14 mai


 

Return, de Liza Johnson (Quinzaine des réalisateurs)
Premier film de Liza Johnson, auteure de nombreuses installations et de court-métrages remarqués. La réputation de la vidéaste est un bon point pour drainer les foules vers le « Théâtre Croisette » ce samedi ; le sujet du film en est un autre, à rapprocher de quelques classiques dont le déchirant Retour de Hal Ashby, histoire a priori semblable de retour difficile d’un soldat sur ses terres. Mais l’attraction première de Return vient de son casting alléchant, composé de Linda Cardellini (découverte dans la série Freaks and Geeks, inoubliable depuis), Michael Shannon (Bug, World Trade Center), son camarade Paul Sparks de Boardwalk Empire ou encore John Slattery, autre tête connue du petit écran puisqu’il interprète Roger Sterling dans Mad Men.


Dimanche 15 mai


 

Play, de Ruben Östlund (Quinzaine des réalisateurs)
Si ce dimanche seront projetés Take Shelter, le très attendu second long-métrage de Jeff Nichols (Shotgun Stories) à la Semaine de la Critique ainsi que The Artist et le dernier Dardenne en Compétition, il serait fâcheux de manquer Play. Alors, oui, trois jours de suite que l’on vous conseille de faire un tour du côté de la Quinzaine... Ce troisième film du suédois Ruben Östlund après The Guitar Mongoloid et Happy Sweden (Un Certain Regard 2008) jouit d’une belle réputation reposant autant sur son apparente grâce visuelle que sur son parfum de scandale. Play évoque les méthode non-violentes d’un groupe d’enfants noirs pour racketter leurs camarades blancs.


Lundi 16 mai


The Tree of Life, de Terrence Malick (En compétition)
La seconde semaine démarre fort. Le cinquième film en près de trente ans de Terrence Malick est l’évènement à ne pas rater pour les festivaliers, qui l’attendaient déjà l’an passé. Cette fois-ci, The Tree of Life est prêt et bien présent en Compétition malgré les rumeurs délirantes suite à l’annonce de sortie dans les salles anglaises début mai ; programmation annulée depuis, bien entendu. A quelques heures de sa projection au Théâtre Lumière, il est temps d’arrêter de scruter les promesses métaphysiques de sa bande-annonce et les images intrigantes de son affiche « mosaïque ». Le plaisir n’en sera que plus intense, du moins l’espère-t-on. Les prémices du projet datent de l’époque du tournage des Moissons du ciel... qui valut à Malick le Prix de la mise en scène à Cannes en 1979.


Mardi 17 mai


Pater, d’Alain Cavalier (En compétition)
« C’est l’une des choses les plus bizarres que l’on aura à vous présenter cette année... et même dans l’Histoire du Festival ». En quelques mots prononcés à la conférence de presse du 14 avril dernier, Thierry Frémaux sait mettre l’eau à la bouche. Il y a pourtant en Sélection officielle les trips cosmiques attendus de Malick et Von Trier ou un Miike en 3D, mais l’objet singulier du 64ème Festival devrait être ce Pater de l’artisan Cavalier. Impatience, donc, de découvrir ce dialogue entre le « filmeur » et Vincent Lindon, vingt-cinq ans après le Prix du Jury décerné à Thérèse par Sidney Pollack. Une autre curiosité à cocher ce jour-là : Tatsumi, d’Eric Khoo, film d’animation de l’auteur de Be with me (Quinzaine des réalisateurs, 2005) et de My Magic (En compétition, 2008). Quand on aime son Cinéma, on aime se faire surprendre. Alors l’espoir est grand.


Mardi 18 mai


 

Hanezu no Tsuki, de Naomi Kawase
S’il serait absurde d’empêcher quiconque de se ruer vers Melancholia de Lars Von Trier ou de ne pas jeter un oeil à la Quinzaine où sera projeté Chatrak, nouvel essai du sri-lankais Vimukthi Jayasundara (Caméra d’or 2005 pour La terre abandonnée), l’évènement de la journée pourrait s’avérer Hanezu no Tsuki de Naomi Kawase. La cinéaste possède le passif cannois idéal pour frapper un grand coup : elle reçut la Caméra d’or en 1997 pour Moe no Suzaku puis le Grand Prix dix ans plus tard avec La forêt de Mogari. Sa nouvelle création, annoncée par les sélectionneurs tel un regard philosophique sur l’avenir de notre Monde, semble avoir l’ampleur pour caresser la récompense suprême. Parmi les quatre femmes en lice cette année, Kawase pourrait-elle succéder à Jane Campion et sa Leçon de piano ?


Jeudi 19 mai


 

Ichimei - mort d’un samouraï, de Takashi Miike
Moins d’un an après sa présence en compétition à Venise avec son impressionnant 13 assassins, Takashi Miike continuer de clouer le bec à quiconque le considérerait encore comme un faiseur roublard. Le voici donc en Compétition avec un autre remake, cette fois d’un film de Masaki Kobayashi datant de 1962 : Harakiri. Avant lui, jamais un film tourné en 3D n’avait encore concouru pour la Palme d’or. Les sélectionneurs ne l’ayant eux-mêmes vu qu’en « 2D », il est difficile de savoir si le festivaliers seront ravis ou désolés de devoir porter des lunettes pour contempler Ichimei. Pour qui fait fi de cette crainte, le film sera assurément l’un des « immanquables » sur la Croisette cette année.


Vendredi 20 mai


 

Drive, de Nicolas Winding Refn
S’il en est un que personne n’attendait, c’est bien lui. Devenu objet d’un culte plus ou moins compréhensible - le plus étant Le guerrier silencieux et le moins Bronson - Nicolas Winding Refn fait son entrée en Compétition avec un film qui, sur le papier, détonne un peu. C’est tant mieux, et espérons maintenant qu’il détone ! Cette histoire de cascadeur la jour, malfrat la nuit est plutôt séduisante, et son casting aussi. Comme Liza Johnson (Return à la Quinzaine), c’est dans les têtes d’affiches des séries TV les plus tendances que Refn a su puiser sa force : aux côtés de Ryan Gosling, on y croisera ainsi Bryan Cranston (Breaking Bad) ou Christina Hendricks (Mad Men).


Samedi 21 mai


Once Upon a Time in Anatolia, de Nuri Bilge Ceylan
Les section parallèles sont déjà closes lors du dernier week-end cannois. Mais l’attention que l’on peut porter à Once Upon a Time in Anatolia n’a rien d’opportune. C’est la quatrième fois que le cinéaste turc est en Compétition, et il n’en repart jamais les mains vides : Uzak remporte le Grand Prix en 2003, Les climats est oublié par le jury mais la Critique Internationale rectifie le tir et lui délivre son Prix en 2006 et Les trois singes remporte le Prix de la mise en scène deux ans plus tard. Seule la programmation du film pourrait lui jouer un mauvais tour cette année : ...Anatolia est présenté le dernier jour alors qu’il est le plus long de la Compétition (2h37) et que son binôme du samedi la talonne en durée (La sources des femmes de Radu Mihaileanu ; 2h16).
 

Contacter l'auteur  Hendy Bicaise
Souscrire   Favoris et partage






Tous les sujets d’actualité

Cannes 2017
[24-05-2017]
  -   Promouvoir la francophonie
Cannes 2017
[20-05-2017]
  -   Okja, ou le cinéma selon Netflix
Cannes 2016
[20-05-2016]
  -   Le cinéma "Trademark"
Cannes 2015
[22-05-2015]
  -   La France va mal
Toronto 2013
[20-10-2013]
  -   tiff industry meetings: Du Contrat Social
Cannes 2014
[20-05-2014]
  -   Saint Laurent Turner
Cannes 2014
[18-05-2014]
  -   L’image du cinéma français dans le monde
Cannes 2013
[22-05-2013]
  -   MEDIA Audience strategy
Cannes 2013
[16-05-2013]
  -   Conversation avec Jane Campion
Cannes 2012
[22-05-2012]
  -   Une journée particulière
Cannes 2012
[18-05-2012]
  -   Rencontres franco-chinoises
FCCF 2012
[13-05-2012]
  -   Made in China, II
FCCF2012
[13-05-2012]
  -   Coopération franco-chinoise
Cannes 2012
[27-04-2012]
  -   La Semaine de la Critique 2012
Cannes 2012
[27-04-2012]
  -   La Quinzaine des Réalisateurs 2012
Cannes 2012
[19-04-2012]
  -   Cannes 2012, le mot du Président
Cannes 2012
[19-04-2012]
  -   Cannes 2012, la sélection officielle



Drive
© DR

Ichimei
© DR

Hanezu no Tsuki
© DR

The Other Side of Sleep
© DR

Play
© DR

Return
© DR

Drive
© DR