Palmares Magazine
CRITIQUES : Interlude   |    CONFERENCES DE PRESSE : Interlude   |    SUR LE VIF : Interlude   |    TROPHEES : Patience !   |    AGENDA : Interlude   |    INTERVIEWS : Interlude   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #01   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #02   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Où trouver Palmarès magazine...   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en France   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en Belgique   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en Italie   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine au Maroc   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #03   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine au Canada   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #04   |    TROPHEES : Le palmarès du 64ème Festival de Cannes   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #05   |    TROPHEES : Isabelle Huppert   |    TROPHEES : Harrison Ford   |    TROPHEES : Le palmarès complet du Festival del film de Locarno 2011   |    A L AFFICHE : La Guerre est déclarée   |    CRITIQUES : Carnage   |    CONFERENCES DE PRESSE : A Dangerous Method   |    CRITIQUES : A Dangerous Method   |    CONFERENCES DE PRESSE : Shame   |    TROPHEES : tiff 2011 : le palmarès complet   |    TROPHEES : 68ème Mostra : le palmarès complet   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Le Festival de cinéma européen des Arcs   |    CRITIQUES : Une vie meilleure   |    CRITIQUES : Extraterrestre    |    TROPHEES : Festival de cinéma européen des Arcs 2011 : Le palmarès complet    |    CRITIQUES : Bullhead   |    CRITIQUES : Gypsy   |    CRITIQUES : Death of a superhero   |    CRITIQUES : Lena   |    A L AFFICHE : Louise Wimmer   |    A L AFFICHE : Une vie meilleure   |    A L AFFICHE : Café de Flore   |    INTERVIEWS : Jean-Marc Vallée   |    TRIBUNES : La Quinzaine des Réalisateurs 2012   |    CONFERENCES DE PRESSE : Billy Bob Thornton   |    TROPHEES : Berlinale 2012, le palmarès complet   |    A L AFFICHE : Bullhead   |    TRIBUNES : Cannes 2012, la sélection officielle   |    TRIBUNES : Cannes 2012, le mot du Président   |    A L AFFICHE : Avé   |    TRIBUNES : La Semaine de la Critique 2012   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2012, les films de dernière minute   |    AGENDA : FCCF 2012   |    TRIBUNES : Coopération franco-chinoise   |    TRIBUNES : Made in China, II   |    CRITIQUES : Moonrise Kingdom   |    SUR LE VIF : Tapis rouge : soirée d'ouverture   |    TROPHEES : Le Carrosse d’Or   |    CRITIQUES : Après la bataille   |    SUR LE VIF : Quinzaine des Réalisateurs, soirée d'ouverture   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Conflit d’intérêts ?   |    TRIBUNES : Rencontres franco-chinoises   |    SUR LE VIF : "De rouille et d'os", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Après la bataille", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Beyond the Hills   |    CRITIQUES : Paradis : amour   |    SUR LE VIF : "Broken", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Madagascar 3", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Paradis : amour", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Reality", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "The Paperboy", le tapis rouge   |    CRITIQUES : The We and the I   |    SUR LE VIF : "Beyond the Hills, le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Lawless" (Des hommes sans loi), le tapis rouge   |    CRITIQUES : Les Invisibles   |    SUR LE VIF : "Dario Argento's Dracula", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Hors les murs   |    TRIBUNES : Une journée particulière   |    SUR LE VIF : "Amour", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : The Hunt", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "In Another Country", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Vous n'avez encore rien vu", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Like Someone in Love", le tapis rouge   |    CRITIQUES : A perdre la raison   |    SUR LE VIF : "A perdre la raison", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Killing Them Softly", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "The Angels' Share", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Killing Them Softly   |    TROPHEES : Le palmarès officiel   |    SUR LE VIF : "Post Tenebras Lux", le tapis roupe   |    TROPHEES : Le palmarès de la Quinzaine   |    TROPHEES : Le palmarès de la Semaine   |    TROPHEES : Cannes 2012, les autres prix   |    SUR LE VIF : "Cosmopolis", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Dans la brume", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Hemingway & Gellhorn", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "L'Ivresse de l'argent", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Mud", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : La cérémonie de clôture, tapis rouge !   |    INTERVIEWS : Téléfilm Canada   |    INTERVIEWS : Philippe Falardeau (1/2)    |    CRITIQUES : Monsieur Lazhar   |    INTERVIEWS : Olivier Père, l'homme de Locarno   |    INTERVIEWS : Philippe Falardeau (2/2)   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Gebo vs. Aftershock   |    CRITIQUES : Argo   |    CRITIQUES : Caught In The Web   |    CRITIQUES : Rebelle   |    INTERVIEWS : Kim Nguyen   |    TROPHEES : Prix Louis-Delluc 2012   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Sélection officielle   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Quinzaine des Réalisateurs   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Semaine de la Critique   |    CRITIQUES : The Great Gatsby   |    TRIBUNES : Conversation avec Jane Campion   |    CRITIQUES : The Bling Ring   |    CRITIQUES : Miele   |    CRITIQUES : Fruitvale Station   |    INTERVIEWS : Ryan Coogler, la révélation Sundance   |    SUR LE VIF : Happy Birthday Thomas!   |    TROPHEES : Le Prix Média 2013 à Thomas Vinterberg   |    CRITIQUES : Les Garçons et Guillaume, à table !   |    INTERVIEWS : Guillaume Gallienne, le Q&A   |    CRITIQUES : Only God Forgives   |    TRIBUNES : MEDIA Audience strategy   |    CRITIQUES : La Vénus à la fourrure   |    CRITIQUES : Nebraska   |    CRITIQUES : La Dernière fois que j'ai vu Macao   |    INTERVIEWS : Cameron Bailey   |    CRITIQUES : Grace de Monaco   |    CONFERENCES DE PRESSE : Jane Campion et ses jurés   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Quinzaine des Réalisateurs 2014, la sélection   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Semaine de la Critique 2014, la sélection   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Festival de Cannes 2014, la sélection   |    TRIBUNES : tiff industry meetings: Du Contrat Social   |    TRIBUNES : L’image du cinéma français dans le monde   |    CRITIQUES : Captives   |    CRITIQUES : Bande de filles   |    EDITO : #bonneconduite   |    SUR LE VIF : Le Carrosse d'Or à Alain Resnais   |    TRIBUNES : Saint Laurent Turner   |    CRITIQUES : Lost River   |    TROPHEES : Cannes 2014, le palmarès officiel   |    TROPHEES : Cannes 2014, le palmarès des sections parallèles   |    CRITIQUES : 12 Years A Slave   |    CRITIQUES : Gravity   |    CRITIQUES : Prisoners   |    TROPHEES : Prix Henri Langlois, 10ème anniversaire   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, La Sélection officielle   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, la Quinzaine des Réalisateurs   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, La Semaine de la critique   |    CRITIQUES : La Tête haute   |    CRITIQUES : Sleeping Giant   |    CRITIQUES : The Lobster   |    CRITIQUES : A Perfect Day   |    CRITIQUES : Inside Out Vice-Versa   |    CRITIQUES : Sicario   |    TRIBUNES : La France va mal   |    TROPHEES : Cannes 2015, le palmarès officiel   |    TROPHEES : Cannes 2015, les autres Prix   |    TRIBUNES : Le cinéma "Trademark"   |    CRITIQUES : L'Assemblée   |    CRITIQUES : Juste la fin du monde   |    CRITIQUES : Barbara   |    TRIBUNES : Okja, ou le cinéma selon Netflix   |    CRITIQUES : 120 Battements par minute   |    TRIBUNES : Promouvoir la francophonie   |    CRITIQUES : The Florida Project   |    A L AFFICHE : Cannes, 71ème Festival international du film   |   
Tribunes

Consulter la table "Tribunes"


Chercher dans la table "Tribunes"




Beaune 2011   -   04-04-2011

Festival du Film Policier   

Beaucoup de réalisations dispensables, mais un Grand Prix emballant, remis à une réalisation coréenne plus surprenante que prévu. Panorama critique des films en compétition au Festival du Film Policier de Beaune.

La compétition du Festival de Beaune a témoigné d’une telle homogénéité, que si un projectionniste avait permuté certaines bobines entre les films, on n’aurait pas été sûr de le remarquer. Thématiquement, c’est clair : la famille s’impose comme source de souffrances – surtout les enfants, même si c’est à leur corps défendant – et l’apathie, comme un art de vivre, vrillé ponctuellement par des accès de violence, mais reprenant toujours sa forme de départ. Stylistiquement, la mode Printemps 2011 est à l’élégance. Pas de caméra à l’épaule, ni de nervosité du cadre : le plan-séquence s’installe, le filmage à la grue n’est plus un luxe, et le décor s’épanouit à l’écran. Le point commun le plus flagrant de toutes ces réalisations pourtant, c’est le manque global d’originalité. De la resucée crapoteuse, à la revendication d’un patrimoine commun – nettement plus acceptable, elle – la plupart des films laisse une détestable impression de déjà-vu. Passage en revue de six des huit candidats au Grand Prix, du plus dispensable au plus remarquable.

 

Découvert à la Berlinale sous son titre original (The Stool Pigeon), The Insider est consternant de nullité. Ringo Lam sert une énième histoire d’infiltration, de faux-semblants et de récits jumeaux, selon les habitudes actuels du cinéma hongkongais. Cela ne poserait aucun problème si sa mise en scène apportait une plus-value à cette trame conventionnelle. Ce n’est pas le cas. A l’exception de rares moments, dont un dénouement bien troussé, empêtré dans les monticules de chaises d’une école abandonnée, Lam rend opaque une histoire qui ne l’est pas, cultive un look vieillot (il faut se pincer pour croire que la production date de 2010) et atteint un sommet de ridicule avec la tentative de suicide d’une épouse bafouée par son époux syphilique. Moins long et moins ennuyeux, The Insider serait un vrai navet rigolard, candidat idéal aux séances de cinéma bis (sortie prévue en DVD et Blu-ray le 27 avril).

 

Disparition de deux adolescentes à deux décennies d’intervalle, crimes sexuels, incompétence policière aberrante, au point que l’on n’est même plus sûr que le coupable serait arrêté s’il se dénonçait, inscription dans un décor campagnard : Il était une fois un meurtre a au moins l’honnêteté d’avoir un titre français susceptible d’évoquer son modèle évident, Memories of Murder, de Bong Joon-ho, lauréat de tous les prix du Festival du Film Policier quand celui-ci était encore à Cognac. C’est son seul mérite. Entre un enrobage musical omniprésent, des acteurs horripilants, et une mise en scène pompière, la gourmandise de ce long-métrage prétentieux à mettre les mains dans la fange serait attractive, si son réalisateur, Baran Bo Odar, n’avait eu avant l’hypocrisie de revêtir des gants triple épaisseur (sortie prévue dans les salles françaises le 27 avril 2011).

 

Animal Kingdom, lui, c’est la reformulation australienne et prolétaire de The Yards. Un adolescent, orphelin au regard bovin à faire passer l’impassibilité de Mark Whalberg pour une grimace, se retrouve pris en charge par ses voyous d’oncles, les assiste sans trop comprendre ce qui se passe, et tente de s’en éloigner quand le crime se fait sanglant. Deux explications possibles aux prix récoltés par ce film de David Michôd à Sundance et à Beaune : soit le jury ne connaît pas James Gray, soit le jury aime tellement James Gray qu’il se sent prêt à étreindre n’importe lequel de ses enfants illégitimes. Faire penser au réalisateur de La nuit nous appartient et Little Odessa, il y a pire pour un premier long-métrage, mais la comparaison, inévitable, rend l’élève encore plus petit qu’il n’est par rapport au maître (sortie prévue dans les salles françaises le 27 avril 2011).

 

Une vie tranquille porte bien son nom. Il ne se passe rien de notable dans cette histoire de retrouvailles entre un ancien mafieux ayant refait sa vie en Allemagne, et son fils laissé en Italie, devenu camorriste comme son papa. Claudio Cupellini, le réalisateur, prend son temps et aborde son scénario par son versant le plus psychologisant. Son protagoniste, interprété par Toni Servillo (Il Divo), jongle entre l’Allemand et l’Italien, au gré de ses changements d’identité. Le retour du refoulé suit un parcours parfaitement balisé et prévisible, mais obéit à une mise en scène sérieuse et appliquée, capable de jolies performances (le plan-séquence – oui, on ne vous a pas menti – dans les pas du héros, passant de la cuisine de son hôtel à la grande salle à manger, façon Casino). Manque le piquant qui en ferait plus qu’un film inoffensif (sortie prévue dans les salles françaises le 3 août 2011).

 

L’affaire Rachel Singer s’impose comme l’exemple typique du bon projet, laissé à un trop modeste réalisateur. Trois agents du Mossad, une femme, Rachel Singer (Jessica Chastain, bientôt chez Malick dans The Tree of Life), et deux hommes, s’installent dans le Berlin-Est des années 60 pour enlever un criminel de guerre nazi. L’opération ne se déroule évidemment pas comme prévu, mais la cible est éliminée et le trio rentre chez lui en héros. Le livre que consacre la fille de Rachel à son admirable mère, trente ans plus tard, ouvre une brèche dans ce passé, laissant entrevoir que le travail n’a peut-être pas été fini. Sujet puissant (emprunté au film israélien La Dette), héroïne intense, casting opportun (Helen Mirren, Tom Wilkinson, Sam Worthington et Jesper Christensen, répugnant comme il faut en ordure nazie), et gestion équilibrée de l’espace, entre l’huis-clos du trio avec son détenu, et les phases de traque, passées ou présentes : L’affaire Rachel Singer aurait pu être bien plus qu’un film hollywoodien conventionnel, entre les mains de Steven Spielberg ou Brian de Palma. Entre celles de John Madden (Shakespeare in Love), c’est une entreprise honnête, respectueuse de son matériau dramatique, sans aucun génie, mais menée avec suffisamment de savoir-faire pour intéresser (sortie prévue dans les salles françaises le 8 juin 2011).

 

Le jury de Beaune ne s’est pas trompé en attribuant son Grand Prix à The Man From Nowhere, second long-métrage du coréen Lee Jeong-beom et gros succès en son pays. Un prêteur sur gage, discret et taiseux, se met en tête de délivrer sa petite voisine, fillette enlevée en même temps que sa mère junkie par des trafiquants revanchards. L’homme se révèle être une Némésis pour ses adversaires, et les coups pleuvent. La première moitié n’en laisse pas moins dubitatif. Avec son protagoniste aussi raide que les cols de chemise amidonnés des méchants, The Man From Nowhere s’annonce d’abord comme l’énième rejeton de ce cinéma sud-coréen archi-rebattu, motivé par la seule vengeance, ressassant sa brutalité sans jamais questionner son éthique, et incapable de faire la différence entre un personnage et un capot de voiture. Deux éléments brisent cette routine : la rondeur du visage de la fillette recherchée (interprétée par Kim Saeron, déjà épatante dans Une vie toute neuve), en rupture avec les traits anguleux qui dessinent les autres silhouettes ; et une défenestration, celle du héros courant pour sauver sa peau, filmée du saut jusqu’à l’impact au sol, et même après, sans coupe visuelle apparente. Cette double détonation dévie le film de la trajectoire attendue, vers une veine mélodramatique, douloureuse et sensible (il n’est finalement pas question de vengeance, mais de sauvetage, une perspective beaucoup plus positive). Le sang coule comme les larmes, jusqu’à un long dénouement à la violence stupéfiante, porté par une chorégraphie dont on ne croyait plus capable le cinéma sud-coréen depuis Old Boy (pas de sortie française annoncée à ce jour).


Retrouvez ici l'intégralité du palmarès du Festival du Film Policier de Beaune 2011

Contacter l'auteur  Christophe Beney
Souscrire   Favoris et partage






Tous les sujets d’actualité

Cannes 2017
[24-05-2017]
  -   Promouvoir la francophonie
Cannes 2017
[20-05-2017]
  -   Okja, ou le cinéma selon Netflix
Cannes 2016
[20-05-2016]
  -   Le cinéma "Trademark"
Cannes 2015
[22-05-2015]
  -   La France va mal
Toronto 2013
[20-10-2013]
  -   tiff industry meetings: Du Contrat Social
Cannes 2014
[20-05-2014]
  -   Saint Laurent Turner
Cannes 2014
[18-05-2014]
  -   L’image du cinéma français dans le monde
Cannes 2013
[22-05-2013]
  -   MEDIA Audience strategy
Cannes 2013
[16-05-2013]
  -   Conversation avec Jane Campion
Cannes 2012
[22-05-2012]
  -   Une journée particulière
Cannes 2012
[18-05-2012]
  -   Rencontres franco-chinoises
FCCF 2012
[13-05-2012]
  -   Made in China, II
FCCF2012
[13-05-2012]
  -   Coopération franco-chinoise
Cannes 2012
[27-04-2012]
  -   La Semaine de la Critique 2012
Cannes 2012
[27-04-2012]
  -   La Quinzaine des Réalisateurs 2012
Cannes 2012
[19-04-2012]
  -   Cannes 2012, le mot du Président
Cannes 2012
[19-04-2012]
  -   Cannes 2012, la sélection officielle



BA en VOSTF de "L'affaire Rachel Singer"
© DR

BA en VOSTA de "The Man From Nowhere"
© DR

The Insider
© DR

Il était une fois un meurtre
© DR

Animal Kingdom
© DR

Une vie tranquille
© DR

Beaune 2011
© DR