Palmares Magazine
CRITIQUES : Interlude   |    CONFERENCES DE PRESSE : Interlude   |    SUR LE VIF : Interlude   |    TROPHEES : Patience !   |    AGENDA : Interlude   |    INTERVIEWS : Interlude   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #01   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #02   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Où trouver Palmarès magazine...   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en France   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en Belgique   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en Italie   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine au Maroc   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #03   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine au Canada   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #04   |    TROPHEES : Le palmarès du 64ème Festival de Cannes   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #05   |    TROPHEES : Isabelle Huppert   |    TROPHEES : Harrison Ford   |    TROPHEES : Le palmarès complet du Festival del film de Locarno 2011   |    A L AFFICHE : La Guerre est déclarée   |    CRITIQUES : Carnage   |    CONFERENCES DE PRESSE : A Dangerous Method   |    CRITIQUES : A Dangerous Method   |    CONFERENCES DE PRESSE : Shame   |    TROPHEES : tiff 2011 : le palmarès complet   |    TROPHEES : 68ème Mostra : le palmarès complet   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Le Festival de cinéma européen des Arcs   |    CRITIQUES : Une vie meilleure   |    CRITIQUES : Extraterrestre    |    TROPHEES : Festival de cinéma européen des Arcs 2011 : Le palmarès complet    |    CRITIQUES : Bullhead   |    CRITIQUES : Gypsy   |    CRITIQUES : Death of a superhero   |    CRITIQUES : Lena   |    A L AFFICHE : Louise Wimmer   |    A L AFFICHE : Une vie meilleure   |    A L AFFICHE : Café de Flore   |    INTERVIEWS : Jean-Marc Vallée   |    TRIBUNES : La Quinzaine des Réalisateurs 2012   |    CONFERENCES DE PRESSE : Billy Bob Thornton   |    TROPHEES : Berlinale 2012, le palmarès complet   |    A L AFFICHE : Bullhead   |    TRIBUNES : Cannes 2012, la sélection officielle   |    TRIBUNES : Cannes 2012, le mot du Président   |    A L AFFICHE : Avé   |    TRIBUNES : La Semaine de la Critique 2012   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2012, les films de dernière minute   |    AGENDA : FCCF 2012   |    TRIBUNES : Coopération franco-chinoise   |    TRIBUNES : Made in China, II   |    CRITIQUES : Moonrise Kingdom   |    SUR LE VIF : Tapis rouge : soirée d'ouverture   |    TROPHEES : Le Carrosse d’Or   |    CRITIQUES : Après la bataille   |    SUR LE VIF : Quinzaine des Réalisateurs, soirée d'ouverture   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Conflit d’intérêts ?   |    TRIBUNES : Rencontres franco-chinoises   |    SUR LE VIF : "De rouille et d'os", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Après la bataille", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Beyond the Hills   |    CRITIQUES : Paradis : amour   |    SUR LE VIF : "Broken", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Madagascar 3", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Paradis : amour", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Reality", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "The Paperboy", le tapis rouge   |    CRITIQUES : The We and the I   |    SUR LE VIF : "Beyond the Hills, le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Lawless" (Des hommes sans loi), le tapis rouge   |    CRITIQUES : Les Invisibles   |    SUR LE VIF : "Dario Argento's Dracula", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Hors les murs   |    TRIBUNES : Une journée particulière   |    SUR LE VIF : "Amour", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : The Hunt", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "In Another Country", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Vous n'avez encore rien vu", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Like Someone in Love", le tapis rouge   |    CRITIQUES : A perdre la raison   |    SUR LE VIF : "A perdre la raison", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Killing Them Softly", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "The Angels' Share", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Killing Them Softly   |    TROPHEES : Le palmarès officiel   |    SUR LE VIF : "Post Tenebras Lux", le tapis roupe   |    TROPHEES : Le palmarès de la Quinzaine   |    TROPHEES : Le palmarès de la Semaine   |    TROPHEES : Cannes 2012, les autres prix   |    SUR LE VIF : "Cosmopolis", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Dans la brume", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Hemingway & Gellhorn", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "L'Ivresse de l'argent", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Mud", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : La cérémonie de clôture, tapis rouge !   |    INTERVIEWS : Téléfilm Canada   |    INTERVIEWS : Philippe Falardeau (1/2)    |    CRITIQUES : Monsieur Lazhar   |    INTERVIEWS : Olivier Père, l'homme de Locarno   |    INTERVIEWS : Philippe Falardeau (2/2)   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Gebo vs. Aftershock   |    CRITIQUES : Argo   |    CRITIQUES : Caught In The Web   |    CRITIQUES : Rebelle   |    INTERVIEWS : Kim Nguyen   |    TROPHEES : Prix Louis-Delluc 2012   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Sélection officielle   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Quinzaine des Réalisateurs   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Semaine de la Critique   |    CRITIQUES : The Great Gatsby   |    TRIBUNES : Conversation avec Jane Campion   |    CRITIQUES : The Bling Ring   |    CRITIQUES : Miele   |    CRITIQUES : Fruitvale Station   |    INTERVIEWS : Ryan Coogler, la révélation Sundance   |    SUR LE VIF : Happy Birthday Thomas!   |    TROPHEES : Le Prix Média 2013 à Thomas Vinterberg   |    CRITIQUES : Les Garçons et Guillaume, à table !   |    INTERVIEWS : Guillaume Gallienne, le Q&A   |    CRITIQUES : Only God Forgives   |    TRIBUNES : MEDIA Audience strategy   |    CRITIQUES : La Vénus à la fourrure   |    CRITIQUES : Nebraska   |    CRITIQUES : La Dernière fois que j'ai vu Macao   |    INTERVIEWS : Cameron Bailey   |    CRITIQUES : Grace de Monaco   |    CONFERENCES DE PRESSE : Jane Campion et ses jurés   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Quinzaine des Réalisateurs 2014, la sélection   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Semaine de la Critique 2014, la sélection   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Festival de Cannes 2014, la sélection   |    TRIBUNES : tiff industry meetings: Du Contrat Social   |    TRIBUNES : L’image du cinéma français dans le monde   |    CRITIQUES : Captives   |    CRITIQUES : Bande de filles   |    EDITO : #bonneconduite   |    SUR LE VIF : Le Carrosse d'Or à Alain Resnais   |    TRIBUNES : Saint Laurent Turner   |    CRITIQUES : Lost River   |    TROPHEES : Cannes 2014, le palmarès officiel   |    TROPHEES : Cannes 2014, le palmarès des sections parallèles   |    CRITIQUES : 12 Years A Slave   |    CRITIQUES : Gravity   |    CRITIQUES : Prisoners   |    TROPHEES : Prix Henri Langlois, 10ème anniversaire   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, La Sélection officielle   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, la Quinzaine des Réalisateurs   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, La Semaine de la critique   |    CRITIQUES : La Tête haute   |    CRITIQUES : Sleeping Giant   |    CRITIQUES : The Lobster   |    CRITIQUES : A Perfect Day   |    CRITIQUES : Inside Out Vice-Versa   |    CRITIQUES : Sicario   |    TRIBUNES : La France va mal   |    TROPHEES : Cannes 2015, le palmarès officiel   |    TROPHEES : Cannes 2015, les autres Prix   |    TRIBUNES : Le cinéma "Trademark"   |    CRITIQUES : L'Assemblée   |    CRITIQUES : Juste la fin du monde   |    CRITIQUES : Barbara   |    TRIBUNES : Okja, ou le cinéma selon Netflix   |    CRITIQUES : 120 Battements par minute   |    TRIBUNES : Promouvoir la francophonie   |    CRITIQUES : The Florida Project   |    A L AFFICHE : Cannes, 71ème Festival international du film   |   
Tribunes

Consulter la table "Tribunes"


Chercher dans la table "Tribunes"




Cannes 2011   -   22-03-2011

Kubrick à brac...   

... mais pas en vrac ! Jusqu’au 31 juillet, la Cinémathèque française accueille l’exposition itinérante consacrée à Stanley Kubrick. Les connaisseurs n’apprendront rien, mais prendront un plaisir immense à cette visite.

On pensait déjà tout savoir sur Stanley Kubrick. On n’avait pas totalement tort. Comme Hitchcock, auquel la Cinémathèque française vient de consacrer une rétrospective, Kubrick ne gagne pas à être connu. Il l’est déjà : grâce à ses films, mais aussi à l’importante littérature qu’il continue de générer. Ses yeux de hibou sont presque aussi identifiables que le ventre de Hitch, et avec sa barbe des dernières années, on touche au pur logo "che guevaresque", déclinable en posters, mugs et porte-clés.

Qu’il nous soit toutefois permis d’écarter le débat sur l’opportunité ou non que la Cinémathèque consacre tant de temps et d’espace à des créateurs, aussi géniaux soient-ils, dont les œuvres bénéficient d’une large diffusion auprès du grand public (est-ce vraiment le cas, d’ailleurs ?), pour nous intéresser à cette exposition Stanley Kubrick, fameuse depuis sa création en 2004. On l’imaginait grand cirque passant de ville en ville. Il ne faut pourtant pas se fier aux costumes bouffons (la tenue de droog d’Orange mécanique, dont on peut contempler à loisir les boutons de manchettes en forme de globe oculaire) ou aux masques vénitiens empruntés à Eyes Wide Shut.

La scénographie obéit aux mêmes contingences rationnelles et rigoureuses que les espaces déployés dans les films de Kubrick, moins labyrinthique que le dédale de Shining (dont la maquette est d’ailleurs présente, malheureusement pas celle sur laquelle se penchait Jack Nicholson), mais aussi dirigiste. Aucun risque de se perdre. Le parcours, invisible, est tout tracé, balisé, des premières œuvres cinématographiques, à l’entrée, aux projets inachevés, juste avant de sortir. La seule entorse à ce parcours chronologique, dont le plan s’impose de lui-même pour peu que l’on sache que Full Metal Jacket vient après Spartacus, c’est une parenthèse consacrée au Kubrick photographe, aparté à la brièveté appréciable puisque c’est le cinéaste, et lui seul, qui est célébré.

Célébré, c’est bien le mot. Cette exposition ressemble plus à l’œuvre d’un fan transi – surtout de 2001, l’odyssée de l’espace, si l’on mesure la grande place accordée à cette œuvre – qu’à celle d’un érudit. Le fétichisme, c’est la marotte des récentes expositions cinéphiles en France, depuis celle dédiée par le Centre Pompidou, en 2001, à Hitchcock – encore lui – et l’art, jusqu’à la récente Brune/Blonde. En attendant le jour béni où les bottines buñueliennes du Journal d’une femme de chambre fouleront la moquette de la Cinémathèque, la machine à écrire de Shining ou le casque de Full Metal Jacket sont bien là. Leur effet est proportionnel à l’admiration que l’on peut vouer à Kubrick, mais pour tous, spécialistes ou béotiens, ces objets s’imposent comme des reliques dont la seule présence provoque le vertige.

L’exhibition des objectifs, caméras et procédés techniques comme la projection frontale, détaillée grâce à une petite attraction ludique et grandeur nature, épate. Il suffit pourtant de voir ce simple fichier, massif et austère, contenant les bristols détaillant tous les personnages potentiels du projet Napoléon, pour avoir une idée de la soif de connaissances de Kubrick, plus que de son perfectionnisme, loin d’être aussi maladif que prévu (voir les coupures de presse créées pour Orange mécanique, datées de 1971 alors que l’action du film se déroule dans le futur).

Sans surprise, la présentation des œuvres inachevées constitue la partie la plus émouvante de l’exposition, autour d’un héros inattendu, Steven Spielberg, fossoyeur involontaire de Aryan Papers, film barré par les producteurs à cause de La liste de Schindler, mais aussi dernier relais de la flamme Kubrickienne avec AI : Intelligence Artificielle. Malgré quelques absences (pourquoi les premiers courts-métrages du cinéaste ne sont-ils pas montrées ?), le soupçon de tragique de cet épilogue inattendu, quasi-œdipien, fait soudain ressentir un sentiment érodé au fil du temps : Kubrick manque au cinéma.

 

A l'occasion du 40ème anniversaire de sa sortie en salles, Orange mécanique sera projeté en copie numérique restaurée, au prochain Festival de Cannes (11-22 mai 2011). Malcolm Mc Dowell, lui, fera l'objet de la traditionnelle leçon d'acteur.

A noter également la ressortie en copie neuve des Sentiers de la gloire, à partir du mercredi 23 mars 2011.

 

Contacter l'auteur  Christophe Beney
Souscrire   Favoris et partage






Tous les sujets d’actualité

Cannes 2017
[24-05-2017]
  -   Promouvoir la francophonie
Cannes 2017
[20-05-2017]
  -   Okja, ou le cinéma selon Netflix
Cannes 2016
[20-05-2016]
  -   Le cinéma "Trademark"
Cannes 2015
[22-05-2015]
  -   La France va mal
Toronto 2013
[20-10-2013]
  -   tiff industry meetings: Du Contrat Social
Cannes 2014
[20-05-2014]
  -   Saint Laurent Turner
Cannes 2014
[18-05-2014]
  -   L’image du cinéma français dans le monde
Cannes 2013
[22-05-2013]
  -   MEDIA Audience strategy
Cannes 2013
[16-05-2013]
  -   Conversation avec Jane Campion
Cannes 2012
[22-05-2012]
  -   Une journée particulière
Cannes 2012
[18-05-2012]
  -   Rencontres franco-chinoises
FCCF 2012
[13-05-2012]
  -   Made in China, II
FCCF2012
[13-05-2012]
  -   Coopération franco-chinoise
Cannes 2012
[27-04-2012]
  -   La Semaine de la Critique 2012
Cannes 2012
[27-04-2012]
  -   La Quinzaine des Réalisateurs 2012
Cannes 2012
[19-04-2012]
  -   Cannes 2012, le mot du Président
Cannes 2012
[19-04-2012]
  -   Cannes 2012, la sélection officielle



Stanley Kubrick à la Cinémathèque
© DR

Lolita
© Christophe Beney/Palmares média 2011

2001
© Christophe Beney/Palmarès média 2011

Orange mécanique
© Christophe Beney/Palmarès média 2011

Mad
© Christophe Beney/Palmarès média 2011

Shining
© Christophe Beney/Palmarès média 2011

Shining
© Christophe Beney/Palmarès média 2011